Installer Drupal 7

Ce tutoriel va vous montrer comment installer Drupal. Ceci vous permettra de disposer d’une installation opérationnelle pour activer les modules du Core qui vous intéressent, puis d’installer les modules communautaires publié sur Drupal.org.

Cette condition préalable étant levée, vous pourrez ainsi jouer par vous-même avec votre site.

Avant de pouvoir le faire, nous devons nous assurez que vous disposez d’un environnement opérationnel qui répond aux exigences techniques. Ainsi, nous lancerons les installations. Nous verrons ainsi qu’il y a peu de différence entre installer Drupal 7, Drupal 8 ou une autre distribution.

Environnement d’installation

Nous n’allons pas entrer dans le détail technique de vos environnements : nous voulons juste nous assurer que vous pouvez disposer rapidement d’un site Drupal opérationnel dans un environnement qui lui permet de fonctionner normalement.

Windows & Mac : Acquia Dev Desktop

Mentionner les MAMP, WAMP et autres EasyPHP. Promouvoir Acquia Dev Desktop, solution optimisée pour Drupal. Intègre drush. Remarque : pas forcément adapté si vous faites aussi tourner des projets Zend ou Symfony sur le même ordinateur

Lorsque l’on souhaite disposer d’un environnement *AMP (Apache — MySQL-PHP) sur Windows ou Mac OS, 3 noms reviennent régulièrement : MAMP pour Mac, WAMP, XAMPP ou EasyPHP pour Windows.

Ces solutions peuvent nécessiter des paramétrages complémentaires avant d’être utilisables pour Drupal. Pour répondre à cette situation, Acquia a développé Acquia Dev Desktop. Il s’agit d’un package Windows immédiatement opérationnelle après installation. Non seulement il fournit un environnement adapté à Drupal, mais il intègre aussi la dernière version stable de Drupal et s’occupe de créer votre premier site en quelques clics après avoir pris soin de mettre à jour les fichiers de paramétrages locaux.

L’interface d’Acquia Dev Desktop dans Windows.

Une version Mac est disponible pour les clients de la marque à la pomme.

Si vous disposez déjà en local d’un environnement de développement PHP, ou que vous souhaitiez ne pas faire que du Drupal : il est probable que l’Acquia Dev Desktop ne soit pas le choix le plus pertinent. Vous disposez probablement des compétences nécessaires pour vous assurer qu’il répond aux exigences techniques de Drupal.

Linux

Installation fondée sur une Debian ou une VM pré-paramétrée à télécharger.

A minima, pour faire fonctionner Drupal, vous avez besoin de disposer d’un serveur web, de PHP 5.3 et d’un serveur MySQL.

Les prérequis techniques de Drupal 7 sont les suivant :

  • Serveur web : Apache, Nginx ou Microsoft IIS. Lighttpd peut aussi être utilisé. Le plus souvent, le serveur web utilisé est Apache.
  • Base de données : MySQL 5.0.15 ou ultérieur avec PDO, PostgreSQL 8.3 ou ultérieur avec PDO, SQLite 3.3.7 ou ultérieur. Oracle et SQL Server peuvent aussi être utilisés grâce à certains modules. Le plus souvent, c’est MySQL qui est utilisé.
  • PHP : 5.3 est la version de référence même si Drupal 7 fonctionne à partir de 5.2.5 — il est important de noter que la dernière version de drush nécessite PHP 5.6 .
  • Espace disque : entre 20 et 50 Mo en fonction des modules nécessaires. Un site complexe peut nécessiter beaucoup plus, notamment si des bibliothèques tiers doivent être ajoutées.
La base de données de Drupal dans Phpmyadmin

Pour une installation minimale sur Debian, vous pouvez taper :

// Installer phpmyadmin vous permettra de manipuler 
// facilement vos bases de données
sudo apt-get install phpmyadmin
// Il vous manque un serveur MySQL car seul un client MySQL
// est nécessaire à phpmyadmin
sudo apt-get install mysql-server

Hébergement mutualisé

Certains hébergements mutualisés vous permettent d’installer un site Drupal en quelques clics. Dans ce cas, suivez les consignes fournis par votre hébergeur.

Si ce n’est pas le cas :

  • Assurez-vous que les spécifications techniques sont réunies ;
  • Récupérez la dernière version stable de Drupal sur http://drupal.org ;
  • Décompressez l’archive et placez les fichiers dans le répertoire Web de votre hébergeur ;
  • Lancez l’installation, comme décrit un peu plus loin.

Drupal en mode service

Des acteurs tels que Acquia et Pantheon proposent des solutions d’hébergement spécialisés sur Drupal. Tant que le site n’est pas mis en ligne avec votre nom de domaine, l’utilisation est gratuite : vous pouvez ainsi installer facilement Drupal, développer et tester gratuitement toute la richesse fonctionnelle du CMS sans vous préoccuper des contraintes techniques.

Une autre solution simple est la création d’un site sur Drupal Gardens. Drupal Gardens est un service en ligne similaire à WordPress.com : vous pouvez créer votre site web en quelques clics. De nombreux modules sont immédiatement disponibles, et des fonctionnalités complémentaires sont accessibles contre un abonnement mensuel. Vous avez aussi la possibilité, à tout moment, d’exporter votre site pour l’installer sur votre serveur local ou distant.

Serveur dédié

Si vous souhaitez utilisez des modules qui nécessitent une personnalisation particulière du serveur, où que vous souhaitez mettre en oeuvre des optimisations particulières, vous aurez besoin de disposer d’un serveur dédié. Dans ce cas, commencez par vous assurer que les spécifications techniques minimales sont couvertes (voir ci-dessus).

Il vous reste alors à passer à l’installation de Drupal.

Installer Drupal 7

Pas à pas d’installation. Partir des tutos de base existants sur l’installation. Alléger autant que possible.

Sur la page d’accueil de Drupal.org, vous trouverez le lien vers la dernière version officielle de Drupal à télécharger.

La page d’accueil de Drupal.org

Sur la page d’accueil de Drupalfr.org, vous trouverez le lien vers la dernière version française officielle de Drupal à télécharger.

Des liens de téléchargement bien en vue sur Drupalfr.org

Dans les lignes qui suivent :

  • Le répertoire d’installation de notre Drupal est noté /mon/drupal.
  • Nous faisons une installation unique dans le sous-répertoire /mon/drupal/sites/default.
  • L’adresse de notre site est : http://monsite.com/.

Avant de lancer l’installation, et si vous ne souhaitez pas être pris en défaut par le script, vous devez faires les tâches suivantes :

  • Créez une nouvelle base de données sur MySQL ou votre autre gestionnaire de bases de données.
  • Vous avez besoin de bien noter : l’utilisateur, le mot de passe, le nom du serveur, le nom de la bases de données.
  • Créez un sous-répertoire /mon/drupal/sites/default/files, et attribuez-le à l’utilisateur de votre serveur web : www-data dans la monde Debian.
  • Placez-vous dans le répertoire /mon/drupal/sites/default, puis copiez le fichier default.settings.php vers settings.php.
  • Attribuer les droits en écriture au fichier settings.php (chmod 666 settings.php) afin qu’il puisse être écrit par le serveur web le temps de l’installation.

Lorsque vous paramétrez votre serveur web, si vous utilisez Apache et que vous souhaitez utiliser .htaccess, vous devez vous assurer que la ligne suivante est bien présente :

AllowOverride All

Installation dans la navigateur

Installation classique

Rendez-vous sur http://monsite.com/ afin de lancer l’installation de votre site Drupal.

Choisissez l’installation “Standard” et cliquez pour continuer.

Si vous avez installé le paquet Français, sélectionnez le français, puis cliquez sur le bouton pour continuer.

Si vous n’avez pas tout préparé correctement, la page Requirements problem apparaît et vous détaille les problèmes de paramétrages identifiés. Sinon, vous ne verrez pas cette page.

Vous arrivez à présent sur la page où vous devez renseigner les données nécessaires à la manipulation de la base de données par Drupal : si le serveur MySQL n’est pas localhost, vous aurez besoin d’ouvrir le groupe de champs Options avancées. Après avoir validé les paramètres de la base de données, si le script d’installation rencontre un problème de connexion, le formulaire vous fournira des messages d’erreurs susceptibles de vous aider.

> Si votre serveur utilise APC (un accélérateur PHP), assurez-vous que le domaine utilisé pour cette installation a bien été exclue : sinon, vous risquez de tenter durant un long moment de dépasser ce stade de l’installation. Si vous modifiez le fichier de paramétrage dansa Apache : redémarrez le serveur pour que cela soit prise en compte. Le cache d’APC sera perdu : cela aura des conséquences temporaires sur les performances des sites du serveur qui bénéficie d’APC.

Une fois la connection au serveur de base de données réussie, vous allez voir une barre d’avancement qui vous fait patienter durant la création de la base de données.

Pour finaliser l’installation, Drupal a besoin d’informations complémentaires afin de rendre votre site opérationnel : nom du site, création du compte administrateur, fuseau horaire, etc.

Si vous installez un autre profil que le profil Standard, vous êtes susceptible d’avoir à répondre à d’autres questions qui peuvent être présentées sur plusieurs pages de paramétrages.

L’installation de votre site est déjà terminée : cliquez sur le lien proposé pour visiter votre nouveau site pour la toute première fois.

Installation faite avec Acquia Dev Desktop

Installer avec l’environnement d’Acquia

Si vous avez installé Acquia Dev Desktop, la création d’un nouveau site se résume à :

L’interface simple d’Acquia Dev Desktop pour créer un nouveau site
  • Cliquez sur Settings et allez sur l’onglet Sites.
  • Cliquez sur le bouton New et choisissez un nom machine pour votre site : il sera utilisé comme sous-domaine de localhost.
  • Cliquez sur OK et laissez faire : l’outil s’occupe de modifier votre fichier hosts local, et votre site sera diponible après une ou deux minutes d’attente.

Installation faite avec Drush

Utiliser Drush pour installer Drupal

L’installation sera encore plus rapide avec Drush. Mais l’interface est réservée aux développeurs.

Vous pouvez aussi utiliser Drush pour créer un site en ligne de commande sans passer par l’interface web. La syntaxe est de la forme :

drush site-install --db-url=mysql://alex:abc123@localhost:3306/monsite --account-name=joe --account-pass=mom standard install_configure_form.site_default_country=FR install_configure_form.update_status_module='array(FALSE,FALSE)' --clean-url=0

La ligne ci-dessus est un peu avancée afin de détailler divers exemples de paramétrages :

  • Un site est installé avec la base de données MySQL monsite qui est gérée sur le serveur localhost(port 3306), en se connectant en tant que alex qui a le mot de passe abc123.
  • Le compte administrateur qui est créé a le login joe et le mot de passe mom.
  • C’est bien le profil Standard qui est utilisé.
  • Lors de l’installation, la langue choisie est le français. Vous devez l’avoir téléchargé avant de lancer le script d’installation pour le pas avoir une erreur.
  • Nous voulons faire un petit site en production, donc nous décidons de désactiver la recherche des informations sur la mise à jour des modules sur le site.
  • Nous n’avons pas activé le module rewrite sur le serveur Apache, donc nous décidons de désactiver la réécriture des URL (clean-url).

Toutes les options de paramétrages sont passables au travers de Drush. Vous pouvez obtenir de l’aide sur cette commande en tapant : drush help site-install.

> Tous les services d’hébergement qui automatisent l’installation d’un site Drupal utilisent cette syntaxe. La distribution Aegir permet même de gérer une ferme de sites Drupal : elle est totalement fondée sur Drush.

L’interface d’une ferme Drupal gérée avec Aegir

Si vous avez déjà créé un site, la ligne suivante le réinstallera à partir des paramétrages présents dans votre fichier settings.php, et créera cet administrateur. Tout sera donc effacé et votre site totalement réinitialisé.

drush site-install --account-name=joe --account-pass=mom