Ce que fait Drupal 7

Un module est une extension de Drupal qui permet d’apporter des fonctionnalités non-couvertes par le Core. Afin de pouvoir donc mieux identifier ce périmètre, nous allons décrire ce que fait Drupal 7.

Structurer les contenus

Présenter la notion de types de contenus, et la création d’un site à partir des contenus — avant les interfaces.

Au début du web, les sites étaient conçus prioritairement à partir de proposition artistique et de gabarits… et le modèle de données était trop souvent calqué à partir de cette démarche. De nombreux petits sites sont encore conçus ainsi, et cela peut faire sens.

Cela fonctionne assez mal si votre site est de type applicatif ou s’il doit permettre de gérer beaucoup de contenus.

Les CMS tels que Drupal considèrent qu’un contenu est susceptible d’être présentés sous diverses formes (page principale, version courte, simple lien vers sa page, etc.), de multiples fois sur le site — mais qu’il doit être entré une seule fois et mis à jour de manière centralisée afin d’assurer la cohérence éditoriale du site.

L’autre credo auquel est attaché Drupal est le fait que les contenus sont plus importants et structurants que l’habillage car celui-ci évoluera au fil du temps pour coller à la mode. Le contenu est la véritable partie patrimoniale de votre site : celui-ci doit donc être avant tout structurer autour du discours et des contenus. Les interfaces doivent être au service des contenus, le contenu est roi.

Pensez toujours en priorité la structure des contenus, et les profils des utilisateurs. D’ailleurs, ces profils sont simplement des contenus sociaux (gérés par vos membres) attachés aux utilisateurs.

Modifier un type de contenu

Présentation des interfaces de gestion des champs, et des display

Dans Drupal, les contenus peuvent être différents. Si vous comparez avec un CMS comme WordPress, vous bénéficiez de beaucoup plus de souplesse sur ce point. Dans Drupal, vous allez pouvoir définir des “Types de contenus”.

En vous rendant sur la page “admin/structure/types”, vous visualisez la liste complète des types de contenus existants. Un bouton vous permet d’ajouter un nouveau type de contenu. Et pour chaque type de contenu existant, vous aller pouvoir :

  • Editer le type de contenu
  • Gérer les champs
  • Gérer les affichages
  • Effacer le type de contenu

En cliquant sur Editer, vous aller pouvoir visualiser et modifier toutes les paramètres du type de contenu. Nous reviendrons plus loin sur la liste des champs disponibles par défaut sur cette page.

En cliquant sur Gérer les champs, vous allez pouvoir ajouter, modifier ou supprimer des champs. Sur cette page, vous allez aussi pouvoir définir la présentation du formulaire d’édition en réordonnant les champs, modifiant des options et le mode de présentation du champ (widget). Cela sera aussi abordé plus loin dans le livre.

Le lien Gérer les affichages va vous permettre de définir différentes présentations pour chaque type de contenu. Drupal par le d’Affichage. De la même manière, vous allez pouvoir en quelques clics modifier l’ordre et choisir la bonne présentation pour chaque champ : à ce niveau, Drupal parle de Formateur.

Soyez excessivement prudent lorsque vous décidez de supprimer un type de contenu car cette opération ne peut être annulée et… elle implique l’effacement définitif de tous les contenus existants de ce type de contenu.

Les commentaires

Gestion des commentaires

Drupal est un CMS historiquement orienté vers la gestion de conversations et de communautés. Vous pouvez donc apercevoir, pour chaque type de contenu, deux onglets sont dédiés aux commentaires.

La page de gestion de champs des commentaires

La page de gestion des champs pour les commentaires

Comme pour les contenus eux-mêmes, il est possible de personnaliser :

  • les champs disponibles,
  • la présentation du formulaire,
  • les affichages des commentaires adaptés à chaque contexte.

Traduire

Diversité des logiques de gestion des traductions : présenter les divers scénarios et comment choisir la bonne stratégie. Le détail opérationnel est traité plus tard au travers de la partie dédiées aux modules de traduction

Nativement, Drupal est conçu en anglais américain. Sans paramétrage complémentaire, votre site Drupal sera donc en anglais, avec une interface d’administration en anglais, et avec des contenus sans langue identifiée. Avant d’aller plus loin, il faut bien noter les points suivants :

  • Un site web géré par un CMS distingue trois types d’interfaces : l’administration du site, la gestion des contenus, l’affichage du site destiné aux visiteurs.
  • Drupal est conçu pour fournir des interfaces d’administration des contenus qui se fondent soit dans la partie administrative, soit dans la partie sociale du site. Cela peut créer de la confusion supplémentaires aux nouveaux venus.
  • Pour bien concevoir la traduction d’un site, gardez bien à l’esprit ces trois types d’interfaces.

Mais, avec ses nombreux modules dédiés au multilinguisme, Drupal est un CMS qui brille par sa capacité à gérer une complexité avancée de scénarii de traduction. Vous allez ainsi pouvoir notamment :

  • Traduire l’interface du site en une langue non-anglaise, en désactivant totalement la langue native ;
  • Créer des contenus en plusieurs langues ; * Proposer plusieurs langues d’interfaces à l’utilisateur ;
  • Synchroniser la langue de l’interface avec la langue du contenu affiché ;
  • Choisir la langue de l’interface en fonction des préférences de l’utilisateur, ou de l’origine géographique de la connexion, ou de l’extension du domaine par lequel le visiteur accède au site, etc. ;
  • Proposer une interface en 5 langues aux visiteurs, tout en permettant de publier des contenus en 20 langues ;
  • Gérer un workflow de traduction en identifiant les contenus dont la traduction doit être mis à jour après modification d’un article.

Comme vous le verrez, le plus souvent, la traduction d’un contenu se fait en créant un autre contenu explicitement identifié comme la traduction du premier. Mais il est aussi possible pour certains cas particuliers (ex : les profils des utilisateurs sur un réseau social, les produits d’un catalogue pour le e-commerce) de disposer d’un contenu multilingue où chaque champ existe en plusieurs langues.

Drupal dispose aussi de modules qui répondent aux attentes en matière de SEO pour les sites multilingues. Ceci peut être nécessaire à un site multilingue disposant d’un domaine par langue (monsite.com, monsite.fr, monsite.de, etc.), ou pour la détermination de la langue lorsqu’il y a conflit, par exemple, entre une langue d’interface et une langue de contenus.

Créer et modifier les contenus

Scénarios les plus courants d’un CMS au quotidien : rester sur le plus simple, les bases

Construire un site et structurer des contenus sont des actions exceptionnelles. Les actes les plus courants et qui doivent rester le plus simple au quotidien sont la création et la modification des contenus. Un site web dont la problématique principale n’est pas une mise à jour régulière n’a pas forcément de raison de s’appuyer sur un moteur CMS.

Dans les pages qui viennent, vous allez découvrir comment Drupal se comporte pour ces actions, ainsi que dans la gestion des commentaires.

Créer un contenu

Cliquer sur Add a content Remplir les champs Titre + Corps (mention du Text format) + Image + Tag Les métadonnées d’un contenu Valider

Dans le menu, cliquez sur Ajouter un contenu puis sur Article.

Remplissez les champs que vous souhaitez : Titre, Tag, Texte et Image. Si une astérisque rouge apparaît près de l’étiquette d’un champ, cela signifie que celui-ci est obligatoire.

Nous reviendrons plus tard sur les champs d’options, et les métadonnées du contenu. Cliquez sur Enregistrer : c’est fait, vous avez créé votre contenu.

L’interface d’un simple utilisateur est dénudé de toute option inutile.

Vous êtes immédiatement redirigé vers la page principale du contenu que vous venez de créer. Un message de confirmation apparaît dans la zone de message. Vous pouvez vérifier que tout est en ordre.

Editer un contenu

Cliquer sur Editer Faire les modifications Valider

Pour éditer un contenu, trois méthodes principales sont possibles :

Cliquez sur l’onglet “Editer” à partir de la page principale d’un contenu.

Passez la souris sur une présentation résumée, par exemple sur la liste de la page d’accueil par défaut : une icone de roue apparaît sur la droite avec une flèche informant sur la présence d’un menu contextuel. Cliquez sur “Editer”.

Cliquez sur “Trouver un contenu” : vous accédez directement à la page d’administration qui liste tous les contenus du site. Dans la colonne “Opérations” cliquez sur le lien “éditer”.

Dans les trois cas, vous verrez apparaître le même formulaire que celui sur lequel vous avez créé votre contenu.

Opérez vos modifications, et cliquez sur “Enregistrer”. C’est fait, un message de confirmation apparaît dans la zone de message.

Gérer les commentaires

Activer / Désactiver les commentaires sur un article Consulter un commentaire : sous un article et dans l’administration Modérer : publier / dépublier / modifier / supprimer Editer un commentaire, modifier et valider Supprimer un commentaire Publier / Dépublier un commentaire Remarque : Penser à publier une Charte des commentaires sur le site

Le formulaire de commentaire en-dessous de votre contenu.

Historiquement, Drupal a été conçu pour répondre aux besoins nouveaux des sites communautaires apparus avec le web social et les blogs. Les commentaires ont donc été logiquement intégrés tôt à la plateforme. Et sont restés depuis une fonctionnalité centrale du CMS.

Pour activer ou désactiver les commentaires sur un article, il suffit d’éditer le contenu et descendre en bas du formulaire dans la zone des options réunies dans les onglets horizontaux. Si l’utilisateur avec lequel vous êtes connecté dispose des droits suffisants, vous pouvez accéder à l’onglet Commentaires.

Les paramètres par défaut des commentaires pourront être supplantés sur chaque contenu.

Modifiez la valeur de la case à cocher pour activer ou désactiver les commentaires sur cet article. Si au moins un commentaire a déjà été déposé : une option Cacher vous sera aussi proposée. Faites votre choix et cliquer sur Enregistrer.

Comme les utilisateurs, vous allez pouvoir lire les commentaires sur la partie publique de votre site. Drupal propose aussi une interface d’administration qui vous permet de lister tous les commentaires du site, et opérer des traitements en masse.

Sur la page de gestion des contenus, vous allez pouvoir accéder à l’onglet Commentaires. Vous allez pouvoir opérer des filtres simples sur les champs principaux des commentaires :

  • Titre
  • Auteur
  • Posté sur : il s’agit du titre de l’article sur lequel le commentaire a été déposé.
  • Statut : publié ou pas.

Chacune des lignes fournit le titre, l’auteur et le titre de l’article où le commentaire a été déposé. Elle fournit aussi le temps écoulé depuis la publication du commentaire.

Deux liens permettent d’éditer ou de supprimer le commentaire.

Chaque ligne peut être sélectionnée grâce à une case à cocher : un menu déroulant situé au-dessus de la liste vous permet d’opérer des traitements en nombre :

  • Editer
  • Publier
  • Dépublier

Il vous suffit de sélectionner les contenus concernés, sélectionner l’action et cliquer sur Exécuter. Lors de l’exécution, une barre horizontale vous permet de visualiser l’avancement de votre traitement en nombre.

Pensez à publier une Charte des commentaires sur votre site : cela permettra à vos visiteurs de prendre en compte ces règles lors de leurs échanges. De plus, cela légitimise mieux les corrections apportées lors de la modération.

Comme nous l’avons vu, des liens vous permettent d’éditer un commentaire : le comportement de l’interface est identique à l’édition des autres contenus de Drupal. Cliquez sur Editer, modifiez la valeur des champs, et cliquez sur Enregistrer.

Si vous souhaitez supprimer un commentaire, une confirmation vous sera demandée.

Les images et les styles

Présentation d’une même image dans différents styles en fonction du contexte éditorial : Liste, Page principale, Bloc Présentation des styles prédéfinis : Utiliser un style différent pour chaque contexte ci-dessus Présentation de la page de formatters pour les contexte ci-dessus.

La gestion de styles dans Drupal permet de pouvoir présenter la même image dans des contextes différents, en adaptant son aspect et en optimisant son rendu. Concrètement, vous allez téléverser une image une seule fois sur le site en vous assurant que la qualité de cette image est suffisante : elle doit être de taille supérieure ou égale à la plus grande version présentée sur le site.

Voici quelques exemples de présentations différentes d’une même image :

  • Grande taille sur la page principale du contenu ;
  • Taille moyenne sur la liste des derniers articles ;
  • En taille plus réduite, dans un bloc où le contenu est mis en avant.

Rendez-vous sur la page de gestion des affichages du type de contenu Article qui dispose d’un champ Image.

Dans le tableau qui présente les champs, la colonne de droite Format regroupe trois éléments :

  • Un menu déroulant dans lequel vous allez pouvoir choisir le Formatteur ;
  • Un zone de texte qui présente les valeurs actuelles du Formatteur activé ;
  • Un bouton présentant une petit roue : il vous permet de modifier les options du Formatteur.

Assurez-vous que le formatteur Image est sélectionné et cliquez sur le bouton pour modifier les options : la zone de texte se transforme alors en formulaire contextuel qui vous permet de choisir le style d’image à utiliser, et la présence ou non d’un lien posé sur l’image lors de l’affichage.

Choisissez les valeurs qui vous conviennent et cliquez sur le bouton de validation du formulaire contextuel.

La modification des options est prise en compte mais n’a pas encore été enregistrée en base de données : cliquez sur le bouton Enregistrer du formulaire principal, c’est fait.

Retournez à présent sur la page correspondant à l’affichage modifié : la taille de l’image est à présent modifiée.

Les blocs

Présentation de la page d’administration des blocs Notion de région avec la page de présentation du layout Remarque : Segmentation par Theme Activer / Désactiver un bloc en le plaçant dans une région Modifier un bloc Créer un nouveau bloc Supprimer un bloc Réinitialiser un bloc

Dans Drupal, les gabarits de votre thème structurent la page web en Régions. Dans chaque région, vous allez pouvoir insérer un ou plusieurs Blocs.

La page de gestion des blocs de Drupal où vous retrouvez toutes les régions disponibles du thème actif.

La liste et le positionnement de ces régions est définie par le thème. Les blocs sont définis par des modules, mais vous allez aussi pouvoir définir les vôtres dans l’interface.

Dans l’interface d’administration des blocs, vous allez pouvoir :

  • Placer vos blocs dans les différentes régions ;
  • Ordonner et déplacer les blocs, d’un simple cliquer-déplacer ;
  • Editer les paramètres dans bloc existant ;
  • Désactiver un bloc ;
  • Créer un bloc personnalisé ;
  • Supprimer un bloc personnalisé.
Un formulaire simple (titre et corps de texte) qui privilégie la définition du contexte où afficher le bloc.

Pour créer un bloc personnalisé : cliquer sur le lien Ajouter un Bloc.

  • Titre : il s’agit du titre du bloc affiché aux visiteurs de votre site. Ce champ n’est pas obligatoire. Si vous le laissez vide une valeur par défaut est utilisée. Tapez “none” si vous ne voulez pas de Titre à votre bloc.
  • Description : la valeur de ce champ apparaît sur la page d’administration des blocs. Entrez ce qui vous aidera le mieux à le distinguer des autres blocs. Ce champ est obligatoire.
  • Corps du bloc : il s’agit du contenu principal de votre bloc. Si vous avez activé un éditeur visuel, vous allez pouvoir mettre ici ce qu’il vous plaira.
  • Le champ suivant permet de définir la région dans laquelle afficher ce bloc. Un menu déroulant est disponible pour chaque thème activé.
  • Le bloc d’onglets verticaux permet de définir des règles d’affichage du bloc en fonction de la page, du type de contenu ou du rôle de l’utilisateur. Votre bloc peut ainsi n’être affiché que sur les pages principales des Articles. Vous pouvez aussi laisser le choix à l’utilisateur sur son formulaire de compte.

Enregistrez votre bloc, vérifiez son positionnement sur la page d’administration des blocs, et rendez-vous sur l’une des pages du site pour contrôler qu’il s’affiche comme prévu.

L’organisation des blocs est spécifique à chaque thème. Si vous changer de thème, pensez à repositionner vos blocs.

Un menu contextuel efficace pour modifier facilement un bloc.

Les taxonomies

Notions de vocabulaires et de terme Différents types de taxonomy : pour quoi faire ? Créer un vocabulaire Créer un terme + Description Hiérarchie entre termes Astuce : Personnalisation des termes au même titre des autres contenus dans Drupal

Le module en charge de l’indexation des contenus dans Drupal se nomme Taxonomy. On regroupe donc sous ce terme tout classement structuré pré-établi qui correspond au sens originel de ce terme (utilisé par exemple pour classifier la Faune et la Flore), mais aussi tout mode de classification non pré-établie tel que les Tags dans le web social actuel.

Deux notions complémentaires sont à retenir :

  • Le Vocabulaire : il s’agit d’un groupe de mots-clés. Il peut être hiérarchique ou plat, pré-établi ou de type Tag, attaché à une seule langue, multilingue ou traduisible, etc.
  • Le Terme : c’est le mot-clé lui-même. En fonction des paramétrages du vocabulaire auquel il appartient, il pourra être attaché à un parent ou être traduit.

Comme les autres contenus dans Drupal 7, chaque vocabulaire va pouvoir définir des champs qui viennent enrichir chacun de ses termes. Ainsi, pour un vocabulaire nommé Ville, vous pourrez prévoir par exemple les champs suivants :

  • Présentation de la ville
  • Coordonnées géographiques
  • Lien vers la page Wikipedia
  • Lien vers le site de l’office du tourisme
  • Liens vers les contenus des principaux monuments à visiter

Chaque fois que vos contributeurs indexeront un article à une ville, vos visiteurs pourront accéder dans un bloc latéral à toutes ces informations. Les coordonnées géographiques sont alors utilisées pour positionner la ville sur une carte.

Avec Drupal 7, ce n’est donc plus un simple terme qui vient indexer un contenu, mais une manière extrêmement puissante d’enrichir et partager des informations entre contenus.

Les menus

Un menu est un regroupement de liens : internes ou externes Créer un Menu Ajouter des liens dans un menu Ajouter des liens en éditant un contenu Activer / Désactiver un lien Insérer un bloc Menu dans le gabarit

Le terme Menu dans Drupal n’est pas limité à la gestion des menus principaux du site. Il s’agit en fait d’un groupe de liens pointant vers n’importe quelle adresse web, interne ou externe au site.

En haut à droite, le menu utilisateur.

Plus généralement, ce composant de Drupal gère le routage complet des pages : faire correspondre une adresse (public, privée ou interne) à une action quelconque traitée par le CMS. Ce module est donc partie intégrante du Core.

Ici, la page d’administration du menu utilisateur.

Si vous souhaitez modifier le menu principal, et ajouter un lien vers votre compte Twitter :

  • Rendez-vous sur la page d’administration des Menus ;
  • Cliquez sur le lien Liste des liens du Menu principal ;
  • Au-dessus de la liste des entrées du menu, cliquez sur Ajouter un lien ;

Le titre de l’entrée de menu est le texte qui apparaîtra dans le menu de votre site. Le chemin est la page vers laquelle sera redirigé l’internaute. Remplissez ces champs en vous assurant que la case Activé est bien cochée, et enregistrez votre lien.

De retour sur la liste des liens, cliquez et déplacez votre lien pour le positionner au bon endroit dans le menu. Et pensez à enregistrer votre modification, sinon elle sera perdue.

Retournez sur la page d’accueil : votre nouveau lien devrait être présent.