NDDL - Interview de John Stewart

Notre-Dame-des-Landes 2010 : Fighting against Heathrow, quelques leçons à prendre de la campagne “Stop Extension”.

Notre-Dame-des-Landes 2010

Cet antretien date du 4 juillet 2010. J’avais rencontré John Stewart à Notre-Dame-des-Landes où il était venu partager son expérience lors d’une conférence destinée aux militants contre la création d’un nouvel aéroport à NDDL.

Dans cette vidéo, il partage son expérience acquise lors de la campagne Stop extension de l’aéroport de Heathrow qui dessert Londres. Campagne qui a atteint ses objectifs peu de temps avant : bloquer l’extension souhaitée par les pouvoirs publics. Il développe notamment les forces qui ont fait le succès de la campagne contre la 3e extension de l’aéroport londonien, et les similitudes avec la situation de Notre-Dame-des-Landes, mais parle aussi des solidarités européennes qui se mettent en place entre communautés de citoyens qui font face au même défi.

Heathrow — Stop extension : une campagne citoyenne de 10 longues années

La campagne Stop extension a duré prêt de 10 ans entre 2000 et 2010 et a réussi à bloquer la 3e extension de l’aéroport de Heathrow en banlieue de Londres. Pour John, les similitudes avec NDDL sont nombreuses, et les leçons à retenirs sont plus dans le type de campagne mené que dans une jurisprudence qui pourrait être réutilisée ailleurs en Europe.

La première caractéristique partagée entre les 2 campagnes est la coordination d’une grande diversité de groupes. Cette diversité a rendu la démarche plus forte, car d’une légitimité difficile à mettre en cause.

La diversité des acteurs, et l’importance de la mobilisation a permis de réaliser une grande diversité d’actions. La première caracéristique a donc directement permis l’existant de la deuxième, qui est nécessaire pour faire perdurer la mobilisation.

Enfin, un argumentaire de fond a été développer pour cosntruire une analyse alternative et indépendante de la vision des pouvoirs publics. Le principal argument des pro-extensions était d’ordre économique, arguant le départ d’entreprises et la perte d’attractivité locale pour Londres si cette 3e extension n’était pas réalisée. L’équipe de campagne Stop extension a donc développé des réponses démontrant que l’attraction forte de Londres resterait suffisante même sans la réalisation de cette 3e extension.

Au-delà des débats économiques

D’autres arguments ont aussi été mis en avant par Stop extension :

  • Le changement climatique et l’impact sur l’environnement,
  • La pollution sonore,
  • La destruction de communautés locales.

Vers une solidarité européenne de citoyens

John parle à la fin de cet entretien des solidarités entre communautés qui doivent faire face à des défis similaires à travers l’Europe. Une conférence européenne avait ainsi été organisée à Bruxelles, ou des engagements d’aide réciproque et de solidarité avaient été formalisés.

Cet entretien a eu lieu à l’été 2010, en 2011 le mouvement des indignés a commencé à prendre de l’ampleur, et un peu plus tard avec la crise Grecque la solidarité des peuples contre les logiques gouvernementales va à son tour illustrer à toute autre ampleur la nouvelle relation qui se met en place entre communautés citoyennes et institutions politiques.